Légendes boréales





Une production de Créations In Vivo
2010-2012 • Tout public

Quatre contes fantastiques traditionnels d’ici sont adaptés pour la scène avec trois artistes de diverses disciplines artistiques (conte, musique, acrobatie au sol et aérienne, main à main). Le tout, au services de ces histoires bien de chez nous!

Les contes

Conte 1: Les marionnettes • Un joueur de violon est invité à aller bucher du bois tout l’hiver au camp de Sirois. Sur place, les 6 bûcherons passeront du très bon temps jusqu’à ce qu’arrive noël. Ce qu’on croyait être un camp très simple se transforme plutôt en lieu diabolique où le son du violon réussi à faire danser les marionnettes (nom traditionnel donné aux aurores boréales).

Conte 2: La nuit polaire • Il y a très longtemps, les esquimaux étaient le peuple le plus heureux de la terre. Tout était source de joie. Le jour, ils jouissaient de la lumière du soleil et la nuit, ils profitaient de la clarté de la lune. Tout le monde était heureux sauf trois d’entre eux : Itouk, Kakouk et Marouk. Ces derniers étaient paresseux et ne faisait que se chamailler. Un jour qu’ils s’ennuyaient, ils décidèrent d’attaquer le soleil. Le soleil se fâcha et décida d’aller les voir seulement six mois par année et de les laisser avec sa sœur la lune les autres six mois.

Conte 3: Le loup de Lafontaine • Au début du siècle, un loup est venu créer des changements majeurs dans le petit village francophone de Lafontaine. Avant son arrivée, le village était divisé selon l’origine des gens qui y habitaient. Le village s’est trouvé un ennemi commun en ce loup ce qui a permit de rapprocher les familles.

Conte 4: La création du monde • Selon plusieurs légendes autochtones, au début des temps, l’homme vivait sous la terre. Son univers se résumait à ce qu’il voyait : de la pierre, de la pierre et encore de la pierre. Mais il arriva qu’un d’entre eux, Regarde-la-lune décida de suivre son instinct et de remonter à travers une fissure pour retrouver la boule blanche qu’il voyait dans ses rêves : la lune. Son ascension raconte l’éveil des hommes des ténèbres jusqu’à la lumière.

Équipe de création

Texte: Stéphane Guertin
Mise en scène: André Perrier
Scénographie: Fanny Gauthier, Stéphane Guertin et Michèle Ostiguy
Costumes: Vivianne Lacombe
Marionnettes: Annie Durocher
Éclairage: Jonathan Lockhart
Environnement sonore: Dominique Saint-Pierre et Olivier Fairfield
Photos: Marianne Duval
Assistante de production: Marie Ripoll

Interprétation: Catherine Joly, Ruynosuke Yamazumi et Stéphane Guertin

Prix et distinctions

Le spectacle a remporté le Prix Coup de Foudre Scolaire lors de Contact Ontarois en janvier 2011.

De plus, un des contes du spectacle a été choisi pour représenter le Canada au Jeux de la francophonie à Nice en France à l’automne 2013.