#10ansCIV


10 ans de tournées!

Il y a 10 ans, Créations In Vivo prenait son envol. En effet, pour la compagnie de tournées qu’elle est, le succès des spectacles C’est arrivé à Sainte-Utopie (70 représentations en Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick entre 2008 et 2012) et La pluie de bleuets (160 représentations en Ontario, au Québec et au Nunavut entre 2008 et 2013) marque le départ d’une décennie de créations, de formations et de rencontres entre nos artistes et le public, mais aussi d’histoires, d’acrobaties, de mélanges de genre et, surtout, de tournées!

En « tournée » à Ottawa fin mai/début juin

Créations In Vivo est une compagnie de tournée. Pour fêter 10 ans sur la route, nous organisons une tournée à Ottawa de notre « road-show » Vie et mort d’un char boiteux de Stéphane Guertin. Le spectacle créé en 2015 lors d’une tournée en Amérique latine, a depuis été présenté en France, en Ontario, en Saskatchewan ou dernièrement au Nouveau-Brunswick, mais il n’a plus été présenté à Ottawa en soirée depuis l’hiver 2016, où une version fragmentée avait fait partie de la programmation des Contes nomades du Centre national des Arts.

1er juin: une fête d’anniversaire

Cette mini « tournée locale » finira par une grande fête d’anniversaire le samedi 1er juin 2019 à laquelle tout le monde est convié. Les détails seront dévoilés prochainement.

Stéphane Guertin dans La cadence du conteur.
« 10 ans d’histoires, sous toutes ses formes. » • Mot de Stéphane Guertin, directeur général et artistique de Créations In Vivo

« Voyageur, il n’y a pas de chemin, le chemin se trouve en marchant. » – Antonio Machado

C’est dans cet esprit que Créations In Vivo a été créé il y a maintenant 10 ans. C’était un début naïf comme ils le sont tous. Rempli de sourires, d’espoir et de grands désirs d’aventures artistiques et humaines. Puis les petits pas se sont rapidement transformés en centaine de milliers de kilomètres à travers l’Ontario, puis le Canada, puis dans 13 autres pays.

À la base, il y avait une question pleine d’espoir:

Et si on créait une plateforme qui permettrait à différents créateurs d’explorer de nouvelles façons de raconter des histoires?

Puis d’autres questionnements ont suivi.

  • Et si on laissait les textes existants et qu’on créait à partir d’une idée ou d’un concept? (La pluie de bleuets, La neige, c’est quoi?EAU: sortir la tempête du verre)
  • Et si l’histoire pouvait être racontée en image et en mouvement? (Hôpital psyLégendes boréalesJe n’y suis plusÉtat vertical)
  • Et si on utilisait les technologies UV pour faire naître un univers fantastique? (20.000 lieues sous les mers)
  • Et si on s’inspirait de vieilles légendes? (C’est arrivé à Ste-UtopieLa cadence du conteur)Et si on trouvait une autre manière imagée de parler des grands conflits mondiaux? (Charly dans le désert)
  • Et si on laissait l’imagination folle des créateurs envahir l’espace public? (Créatures mythiques, Illuminuit, Cube3, Ahki, Aquarium, Tourbillonnerie, les chaises du 400e, Boréalis)
  • Et si, et si, et si…

Et si on se permettait de rêver la théâtralité en dehors des cadres habituels!

Dès ses débuts, Créations In Vivo s’est positionné comme une compagnie populaire qui respecte autant l’intelligence du spectateur que sa volonté d’être émerveillée et de découvrir.

Au-delà des chiffres, je suis très fier des rencontres humaines qu’ont suscitées nos projets. Que ce soit les différents artistes qui ont collaboré ou les spectateurs avec qui nous avons eu des discussions sincères et précieuses. Par exemple, la discussion sur l’adaptation culturelle après une lecture de Charly dans le désert à l’École nationale de théâtre du Bénin; ou celle sur la thématique des francophones isolés (présente dans La cadence du conteur) en Estonie où ils ont subi leur « règlement 17 » sous l’ère communiste; ou encore la discussion sur le besoin de s’unir contre l’adversité suite à La cadence du conteur présentée à Paris au lendemain des attentats du Bataclan; ou même le dialogue sur l’importance de se laisser vivre ses deuils comme on l’entend (suite à État vertical) avec des spectateurs qui venaient de vivre un décès dans leur famille.

Je voudrais dire merci aux plus de 100 artistes et concepteurs qui ont mis leur cœur au service de ces projets artistiques. Merci aux plus de 750.000 spectateurs qui justifient toutes ces heures de créations. Merci aux diffuseurs et programmateurs qui ont pris des risques parce qu’ils croyaient à la pertinence de ces projets. Merci aux employé.e.s de la compagnie: Elsa, Annie, Richard, Andrée, Vincent, Julien, Claudette, Carolyne, Magali, François, Chloé, Caroline, Diane, Charlotte, Agathe, Sylvain!!!! Sans vous, rien de cela n’aurait été possible!

10 ans, ce n’est pas une finalité, mais bien le début d’une nouvelle ère pour la compagnie. On se revoit sur les routes, peu importe où vous êtes!

 Stéphane